Trouvez la meilleure assurance pour votre animal

Conseils pour choisir une assurance maladie pour son animal de compagnie.

Les français sont encore frileux et réticent à l’idée de souscrire une assurance maladie animaux, puisque moins de 5% de ceux qui ont un animal de compagnie l’ont fait. Ceux-ci seraient pourtant bien inspirés d’imiter leurs voisins européens. 40% de nos voisins britanniques souscrivent en effet à une assurance pour leur(s) petit(s) compagnon(s). Ils sont bien plus nombreux encore en Suède (80%).

Et pour cause, les désagréments de la vie et les dangers divers n’épargnent pas nos animaux. Les frais qui en découlent (opérations, rééducation…) sont dès lors importants et mieux vaut être couvert pour réduire la note. Mais pas n’importe comment. Avant de souscrire à une assurance, il faut en effet définir les besoins de son compagnon. Il n’est pas forcément nécessaire de prendre l’assurance la plus complète, formule chère et pas forcément utile si l’animal est en bonne santé et rarement malade. En définissant au plus vite ce que l’on attend de son contrat d’assurance, on se donne la possibilité de comparer efficacement les différentes offres sur le marché et ainsi, choisir la plus adaptée en termes de rapport qualité/prix.

La première chose à faire est donc de bien vérifier le montant de l’assurance maladie animaux et les clauses comprises dans le contrat, précisément le plafond de remboursement et les options de prévention (visites de contrôle, vaccins…). Les offres, notamment sur Internet se multiplient et de nombreuses offres low coast sont proposées. L’attractivité des prix cachent souvent le très mauvais remboursement des frais. Les assurances standard ou premium à partir de 20 euros par mois sont déjà plus sérieuses. Ensuite, il faut également être vigilant sur des points comme les garanties limitatives (délais de remboursement, garanties liées à l’âge de l’animal, plafonds de remboursement pour les soins courants…).

Les conseils que l’on peut donner pour bien assurer son animal sont les suivants. Étudier les différences entre les formules est inévitable, rien que pour se faire une idée des besoins. Il faut aussi évaluer la cotisation, qui fluctue d’une formule à l’autre mais aussi, d’une année à une autre. La vigilance est de mise sur plusieurs autres points. Une assurance maladie animaux est plus indiquée si elle est agréée par les vétérinaires. Il en existe encore peu, il convient donc de demander l’avis de son vétérinaire ou consulter la Charte des Vétérinaires pour les connaître. Attention également au délai de carence (temps entre signature du contrat et prise effective, durant lequel l’animal n’est pas assuré), à la franchise parfois inexistante et aux conditions générales de vente, qui permettent de prendre connaissance des conditions de résiliation ou de savoir si l’animal est assuré à vie ou non.

La réflexion est donc de mise pour une assurance maladie animauxL’attractivité du prix cache souvent de mauvaises surprises, alors que certaines offres sont très sérieuses et ne coûtent pas beaucoup plus. En France, on voit fleurir de plus en plus de contrats intéressants et les assurances à éviter sont désormais connues. Il faudra néanmoins toujours suivre la démarche expliquée pour trouver le contrat adéquat.